"Tout d’abord, c’est très important pour la santé: nous appliquons moins de produits chimiques,
et c’est fondamental! Ensuite, c’est bon pour l’environnement: nous respectons les insectes
auxiliaires dont l’importance est cruciale. Sans eux, nous ne pourrions par exercer notre métier."

− Charo Herrero - Productrice de coton, Espagne

"Nous n’utilisons pas de pesticides. D’instinct, je crois que
les pesticides n’ont pas leur place dans l’agriculture.
Ils font plus de mal que de bien."

− Yvonne Page - Permaculturiste, France

"Les parasites ne sont plus considérés comme tels. C'est une certaine façon de concevoir
la nature, de croire qu'elle est tantôt bonne ou mauvaise, au lieu de l’appréhender dans
sa globalité, comme un grand tout vivant qui parfois tombe malade puis guérit."

− Steve Page, Permaculturist, France

"Répandre des pulvérisations chimiques sur les plantes endommage également les végétaux. Il y a
moins de photosynthèse car les pesticides forment une couche de protection. Certains insectes
permettent un très bon contrôle des parasites, et les aliments ainsi produits sont totalement sains."

− Jim Grootscholte - Agriculteur, Pays-Bas

"Le premier avantage fondamental de l’agriculture biologique,
c’est la durabilité. Avec un bon niveau technique,
on préserve la qualité des sols et la santé des végétaux."

− Olivier Bonnafont - Vigneron, France

Pionniers dans l’éco-agriculture

Astrid Bonnafont

Agricultrice, France

Steve Page

Praticien Permaculture, France

Geertje van der Krogt

Agricultrice, Hollande

Dr. Piotr Medrzycki

Scientifique, Pologne

Dr. inz. Stanisław Flaga

Scientifique, Apiculteur, Pologne

Tomasz Obszański

Agriculteur, Coopérateur, Pologne

Dr. Hans Herren

Scientifique, Conseiller, Suisse

Dr. Claudia Daniel

Scientifique, Suisse

Alberto Calderon

Technicien agraire, Espagne

Charo Guerrero

Agricultrice, Espagne

Hans van Hage

Agriculteur, Hollande

Jim Grootscholte

Agriculteur, Hollande

Henri Oosthoek

Entrepreneur, Hollande

Jan van Kempen

Agriculteur, Hollande

Merijin M. Bos Ph. D.

Scientifique, Conseiller agricole, Hollande

Dr. Lorenzo Furlan

Scientifique, Italie

Giannis Melos

Agriculteur, Grèce

Dr. Fani Hatjina

Scientifique, Grèce

Prof. Dr. Rolf-Udo Ehlers

Entrepreneur, Allemagne

Gyso von Bonin

Agriculteur, Allemagne

Prof. Marc Dufumier

Scientifique, France

Olivier Bonnafont

Acrigulteur, France

Yvonne Page

Agricultrice, France

Eric Escoffier

Conseiller en agriculture, France

Envoyez un courriel à l’Office fédéral de l’agriculture:

Monsieur le Conseiller fédéral,

Afin de ralentir le déclin des abeilles, je vous demande de bannir immédiatement tous les pesticides. L’interdiction partielle de l’an passé n’a pas suffi. Il vous appartient de prendre des mesures urgentes pour protéger les abeilles.

Depuis plusieurs années dans le monde entier, les apiculteurs enregistrent des taux de mortalité élevés. Les pesticides constituent l’une des plus grandes menaces pour les pollinisateurs. Il faut savoir qu’un tiers de la production alimentaire mondiale dépend des abeilles et autres insectes.

Monsieur le Conseiller fédéral, en tant que chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche ainsi que de l’Office fédéral de l’agriculture qui y est rattaché, j’attends que vous vous engagiez pour la survie des colonies d’abeilles en Suisse.

Je demande:

A l’attention de:

  • Johann Schneider-Ammann
  • Office fédéral de l’agriculture (OFAG)
  • Mattenhofstrasse 5
  • 3003 Berne, Suisse
13'745

courriels envoyés

Vos coordonnées

Il y a 51 minutes

Guillaume Fournet s'est engagé pour les abeilles